MODELE ORIGINEL CAUSAL

Le Spirituel, représenté par des Forces Spirituelles, Divines et Universelles, s’exprime dans la zone G de l’Univers Central de l’Esprit Divin (Divin) par un modèle originel acausal, sous forme de Trois Entités Spirituelles :– le Grand Esprit.– l’Esprit-Mental (Mental Supérieur) de la Trinité Divine ou Trinité du Paradis.– l’Autre Esprit (Paraclet, Esprit-Saint ou Saint-Esprit).

 

MODELE BIODYNAMIQUE

L’Involontaire s’exprime dans le monde naturel (arbres, plantes, fleurs, rochers, etc…), les animaux et les êtres humains par un modèle biodynamique, selon deux niveaux perceptuels de Respiration Primaire.

1-Une Respiration Primaire non-manifestée, sans schéma et sans rythme, communément désignée comme l’Immobilité Dynamique du Souffle de Vie.

2-Une Respiration Primaire manifestée,sous la forme d’un schéma principiel et universeld’expansion-récession (inhalation-exhalation), au tempo de lalongue maréedu Souffle de Vie(1 cycle par 100 secondes).


 

MODELE BIOCINÉTIQUE

Le Mécanisme Involontaire s’exprime physiologiquement dans le « tout » de l’être humain (tissus du corps physique, liquides lents organiques du corps fluidique et puissance inhérente du corps énergétique ou électromagnétique), au tempo de la Respiration Primaire de la moyenne marée (marée) des forces vitales (2 cycles ½ par minute), selon un modèle biocinétique représenté par deux types de schémas :


1- Un schéma originel et fondamental d’expansion-récession au sein duquel la Respiration primaire est synchrone et simultanée dans la totalité du patient, que ce soit dans les tissus, les fluides et le champ électromagnétique ou dans les cinq constituants anatomiques crânio-sacrés du Mécanisme Respiratoire Primaire


2- Un schéma initial et adaptatif de flexion-extension pour les os impairs et de rotation externe-rotation interne pour les os pairs dont l’expression, bien qu’adaptative, est synchrone et simultanée avec la manifestation du premier. Au sein des cinq phénomènes (principes, composants ou éléments) du Mécanisme Respiratoire Primaire, ce schéma initial et adaptatif du Mécanisme Involontaire peut lui-même exprimer :
– un schéma physiologique dominant, également appelé par le Dr. Becker schéma de naissance ou schéma de Santé. Il s’agit en fait d’un schéma initial et adaptatif tel, au niveau du Mécanisme Respiratoire Primaire, un schéma spécifique membrano-articulaire de la synchondrose sphéno-basilaire vis à vis duquel la fonction physiologique involontaire d’expansion – récession du schéma originel et fondamental s’exprime le mieux.
– un ou plusieurs schémas lésionnels membrano-articulaires : flexion, extension, torsion, latéroflexion-rotation, contrainte verticale, contrainte horizontale, compression.

 

MODELE BIOMÉCANIQUE

En ce qui concerne le Mécanisme Respiratoire Primaire, la confusion vient du fait qu’à la suite de différentes expérimentations effectuées sur le crâne et le cerveau, le Dr. Magoun et ses disciples ont ensuite interprété l’existence de l’Impulsion Rythmique Crânienne venant de la contraction rythmique des cellules oligodendrocytes de la névroglie comme étant le substratum de la rythmicité du Mécanisme Respiratoire Primaire.


Le Dr. Magoun a alors profondément modifié sa compréhension du Mécanisme Respiratoire Primaire, telle qu’il l’avait initialement décrite dans la première édition de son livre en 1951, « L’Ostéopathie dans le Champ Crânien », approuvée par le Dr. Sutherland. Ainsi, dans la deuxième édition (1966) et la troisième (1976), il expose une nouvelle conception du Mécanisme Respiratoire Primaire, basée exclusivement sur un modèle biomécanique, séquentiel et successif, selon un schéma initial de base de flexion-extension pour les os impairs et de rotation externe-rotation interne pour les os pairs, dont le moteur physiologique devient alors la motilité du système nerveux central et non plus, comme l’avait exprimé à l’origine le Dr. Sutherland, la fluctuation du liquide céphalo-rachidien initiée par la Puissance de la Marée.


Ainsi envisagé, ce modèle biomécanique du Mécanisme Respiratoire Primaire ferait plutôt partie du Mécanisme Volontaire. La notion de schéma physiologique dominant est absente et les schémas lésionnels membrano-articulaires de la synchondrose sphéno-basilaire sont eux-mêmes décrits comme des dysfonctions cinétiques osseuses.

 

©2019 by EM formation. Proudly created with Wix.com